La 9e Année Fondamentale en excursion dans le Nord d’Haïti!


Mercredi 1er mai 2019. On est sur la cour d’Académie Chrétienne. Ici des membres de la direction et du corps professoral. Là, et un peu partout, des parents et des élèves de la 9e Année. Épris du désir de partir à l’aventure et friands de beaux souvenirs. Finalement le fameux bus de la Compagnie « Sans Souci » arrive. La panique est muselée par la prière et, dans un rien de temps, voilà nos jeunes héros partis à l’exploration de la première destination touristique de la république d’Haïti !

Au comble de la satisfaction, et au terme de ces quatre jours de « sages folies », Certains d’entre eux nous livrent leurs impressions :

« Certaines choses dans la vie sont merveilleuses. Ma classe et moi avons vécu quelque chose d’extraordinaire. Au moment où mes pieds se sont posés sur le sol du Cap-Haitien, j’ai tout de suite su que cette expérience serait exceptionnelle.

Déjà je me trouvais dans une ville historique. Mais aussi, j’étais capable de ressentir la fierté d’avoir un pays et un passé aussi formidables, avec un peuple aussi courageux que celui d’Haïti.

Moi, dans cette magnifique ville, j’ai eu la chance de visiter les sites historiques comme Vertières. Quand j’ai vu les ancêtres représentés en statues à Vertières et que je me tenais à l’endroit où a eu lieu la bataille décisive pour l’indépendance du pays, j’ai essayé d’imaginer toutes les luttes qui ont pu avoir lieu à cet endroit, à toutes ces les personnes qui sont mortes en luttant pour ne pas devenir à nouveaux les esclaves qu’ils furent avant.

Ȧ la vue de la Citadelle, j’ai pu voir à quel point celui qui la fit construire était intelligent. Non seulement en pensant à sa structure mais aussi par rapport à sa position stratégique. Nous avons appris pas mal de choses concernant cette

Citadelle, laquelle a été construite dans le but de défendre le nord du pays au cas où les français reviendraient.

C’est la plus grande forteresse de la Caraïbe avec une hauteur de 900 m d’altitude. 20 000 personnes environ auraient participer

aux travaux de construction pendant 14 années. Notons que Pas moins de 2 000 auraient péri au cours de sa construction.

Le palais Sans-Souci ainsi que la magnifique plage de Cormier m’ont fait voir la beauté de ce pays.

Cette sortie a changé ma façon de réfléchir et aussi celle de voir le pays. Le passé du pays est si glorieux que chaque citoyen devrait voir ce dernier comme grand. Il est vrai que le pays est dans une impasse difficile avec ses problèmes socio- politiques et économiques, mais je crois comme nos ancêtres qui ont lutter pour nous délivrer du joug de l’esclavage, nous pouvons donc lutter pour délivrer notre chère Haïti du joug de la misère.

Notre pays est grand. Alors nous qui sommes les représentants du futur de ce dernier, devrons travailler à le rendre encore plus grand en accord avec notre devise « l’Union fait la Force »

Pour tout vous dire, cette excursion était plus qu’extraordinaire. Cette sortie a exhalé en nous un sentiment de fierté d’être haïtien car ce que nos ancêtres ont accompli est un acte de courage et de bravoure qu’aucun autre pays ne pouvait realiser dans les memes conditions a l’epoque et, d’ailleurs, nous sommes le premier peuple noir à acquerir notre indépendance. »

--- Fanfan A. Lois, Carvens Desrosiers, Jonathan Sénevil

« Tout ce que j’ai vu et entendu a réveillé en moi ce sentiment qui me pousse à aimer mon pays davantage et à travailler d’arrache-pied pour lui garantir un avenir meilleur. Car chacun a son effort à faire, a sa pierre à poser pour projeter une bonne image d’Haïti sur la scène internationale. » ----Metellus Lucica Chavannes.

« Finalement, nous avons beaucoup aimé la sortie car nous nous sommes vraiment bien amusés. Nous n’avons pas de mots pour remercier la direction de cette merveilleuse idée. Nous disons tous un grand MERCI. Ce moment passé ensemble sera vraiment inoubliable et restera à jamais gravé dans notre mémoire. » ----Cher-Enfant L. Carla

Nous courageux « touristes » sont de retour ce Samedi 04 Mai comme prévu ; sains et saufs. En dépit des dures conditions de sécurité du pays, nous pouvons crier « Eben-Ezer » car, grâce au secours divin, nous n’avons gardé aucun souvenir amer de cette expérience exceptionnelle que nous avons vécu avons nos enfants dans la cite christophienne. Merci à Dieu. Merci à ces familles qui, avec nous, ont bravé les rumeurs et la peur, par la grâce de Dieu, pour offrir à nos enfants des moments aussi merveilleux qu’inoubliables. Explorons notre patrie et œuvrons à la faire redevenir la Perle des Antilles. Toute la gloire est au Seigneur notre Dieu !


... ce que vous pensez de notre Journal!

Partagez...